Devis gratuit
en ligne
Besoin d'un conseil ? Contactez-nous
Choisissez votre devis
Consultez nos conditions générales
Actualités
Voir toutes les actualités

Assurance vie - Cabinet de courtage en assurance - Bruxelles

Il n'est jamais trop tôt pour penser à assurer vos revenus futurs. La pension de retraite à laquelle vous avez droit n'est pas toujours suffisante pour conserver votre niveau de vie d'actif. Wyr Insurance, votre courtier d'assurance près de Bruxelles vous conseille pour le choix de votre assurance vie qui vous soit la plus avantageuse et des différents bénéfices que vous pouvez en tirer.

L'assurance vie : un placement pour l'avenir

Opter pour un contrat d'assurance vie représente un placement intéressant. Le propriétaire du contrat est le souscripteur de l'assurance vie. En cas de décès ou à la date d'échéance du contrat, le capital est versé au bénéficiaire indiqué. Ce dernier est assuré de percevoir le capital décès même en cas de succession négative et quelque soit la durée d'investissement ou du taux d'intérêt. Les créanciers du propriétaire du contrat ne peuvent obtenir aucun droit sur le capital. L'assurance vie est donc un placement sûr également pour vos proches. A tout moment, le preneur d'assurance a la possibilité de révoquer et de modifier le bénéficiaire du contrat.

L'assurance vie bénéficie d'une fiscalité favorable concernant les produits à taux fixe que couplé à des fonds d'investissement. Par exemple, pour les bons d'assurance, vous pouvez éviter le précompte mobilier de 15 % en réunissant toutes les conditions nécessaires.

Les différents placements

Il existe trois sortes de placements d'assurance vie :

  • le placement défensif : le bon d'assurance fonctionne sur le même principe que le bon de caisse ou une obligation qui est capitalisée au taux d'investissement plutôt que provisionnée par versement. Le taux d'intérêt est déterminé en fonction de la durée que vous avez préalablement fixé. Il est garanti jusqu'à la fin du contrat.
  • le placement défensif à agressif : il s'agit du contrat d'assurance vie auquel vous ajoutez un fond d'investissement, que l'on appelle produits de branche 23. Le souscripteur d'assurance choisit un fonds d'investissement où les versements sont transformés en primes. Il peut alors conserver les bénéfices produits. En aucun cas votre assureur vous garantit le rendement de votre fonds d’investissement. Le preneur d'assurance dispose du droit d'arbitrer ou de switcher. C'est-à-dire qu'à n'importe quel moment, il peut changer les fonds entre l'assurance vie et le fonds d'investissement.
  • le placement neutre : il consiste à opter à la fois pour un investissement à taux fixe et à un fonds d'investissement. Le premier permet de garantir un capital et un rendement minimum éventuel. Le second a pour effet de produire un surplus de rendement.

Quelle fiscalité s'applique à l'assurance vie ?

Les contrats d'assurance vie traditionnel et Universal Life détiennent des avantages fiscaux afin de favoriser l'épargne dans le cadre d'une pension complémentaire. En fonction du statut du souscripteur, différents taux s'appliquent :

  • le particulier : il peut faire figurer trois primes dans sa déclaration fiscale. La prime en immunisation fiscale d'un maximum de 2280€ pour les revenus de 2014 dépendant des revenus professionnels, la prime pour l'épargne pension d'un maximum de 950€ pour les revenus de 2014 et la cotisation personnelle dans un engagement collectif de pension comme les assurances de groupe.
  • l'indépendant : il peut bénéficier en plus de la PLCI (Pension Libre Complémentaire des Indépendants). Elle dépend de ses revenus et peut aller jusqu'à 2 962,88€ (prime 2012). La prime génère un double gain, à la fois un gain fiscal avec un taux marginal d’imposition ainsi qu'une baisse des cotisations sociales futures. Elle est également déductible en tant que cotisation sociale.
  • entreprise avec personnalité juridique : elle peut souscrire à un Engagement Individuel de Pension ou un Engagement Collectif de Pension pour ses salariés ou collaborateurs indépendants. Elle approvisionne les primes lors de la constitution d'une pension complémentaire pour ses collaborateurs. Est appliquée la règle des 80 % : les capitaux de pension sont limités à 80 % du dernier revenu.
  • entreprise sans personnalité juridique : les mêmes règles s'appliquent comme pour une entreprise avec personnalité juridique sauf que les primes sont déductibles en tant que frais professionnels ce qui diminue le bénéfice imposable.

La garantie « assurance revenu garanti »

Peu connue, l'assurance Revenu Garanti participe à la protection des moyens financiers des particuliers. Elle compense ainsi la perte de revenus professionnels lorsque qu'un accident ou une maladie entraîne une invalidité physiologique ou économique. Les employés comme les indépendants peuvent en bénéficier, ce qui peut être avantageux quand on sait que l'indemnisation prévue par la sécurité sociale ne couvre pas l'ensemble des revenus de la personne comme lorsqu'elle était en activité.

Les différents types d'invalidité

L'invalidité physiologique représente la diminution de l'intégrité corporelle. Le degré de l'invalidité est exprimé en pourcentage et déterminé par un médecin en prenant compte du Barème Officiel Belge des Invalidités publié au Moniteur Belge.

L'invalidité économique consiste en la diminution de la capacité de travail qui fait suite à une invalidité physiologique. Elle est calculée proportionnellement à la perte de capacité physique nécessaire à l'exercice de son activité professionnelle ainsi que ses connaissances, ses capacités et son rang social. Elle est également déterminée par avis médical.

Lors d'un sinistre, l'assureur prend en compte le degré d'invalidité le plus élevé si un des deux atteint minimum 25 %. Pendant toute la durée de l'invalidité, l'assuré touche un revenu en fonction de son degré d'invalidité, dont le montant est fixé au moment de la souscription du contrat. Il est versé tous les mois jusqu'à la fin du sinistre ou à la date déterminée dans la police du contrat qui coïncide généralement avec l'âge de départ en retraite de l'assuré.

L'épargne pension

A cause du vieillissement de la population et le taux d'activité des actifs les plus âgés en diminution, les pensions légales ne suffisent pas à constituer un revenu égal à celui de l'assuré pendant sa période d'activité. Il peut donc s'avérer utile de compléter la pension légale par une pension complémentaire, à titre individuel ou par le biais de sa société. Le montant du capital pension varie en fonction des capacité de financement du particulier ou de l'entreprise. On peut opter soit pour une assurance vie classique, les assurances United Linked ou Universal Life.

Votre courtier d'assurance à Bruxelles vous explique les caractéristiques et les avantages de chaque assurance.

Le choix d'une assurance vie traditionnelle

L'assurance vie est généralement souscrite à très long terme (60-65 ans). Le capital se présente sous deux formes :

  • le Capital Différé Sans Remboursement des primes : le capital pension est payé à la fin du contrat à condition que le souscripteur soit en vie à la date préalablement définie. En cas de décès avant le terme, il n'y a pas de remboursement possible.
  • Le Capital Différé Avec Remboursement des primes: l'assuré bénéficie du paiement du capital s'il est en vie à la fin du contrat et les primes sont remboursées en cas de décès avant le terme mais peuvent éventuellement être majoré selon les termes du contrat.

La prime de l'assurance vie est constituée de deux parties. D'une part, la prime de risque sert en cas de décès de l'assuré, à couvrir le paiement du capital. D'autre part, la prime épargne constitue le capital pension. Un taux d'intérêt technique s'applique aux deux éléments de la prime, déterminé par la compagnie d'assurance mais ne pouvant dépasser 3,75 %. La prime et ses composantes doivent être déterminées au moment de la conclusion du contrat et ne peuvent être par la suite modifiées qu'avec l'accord de l'assuré. Les capitaux sont donc totalement garantis. La compagnie d'assurance peut attribuer une participation bénéficiaire et augmenter ainsi les garanties offertes, qui est également acquise une fois attribuée.

Le choix des assurances vie United Linked

Nouveau type d'assurance vie, l'assurance United Linked transforme la prime versée en unités ou fractions d'unités d'un ou plusieurs fonds d'investissement que propose la compagnie d'assurance. Il n'y a plus de capitaux ou de projection à la fin du contrat.

Pour déterminer la valeur de l'assurance, il faut multiplier le nombre d'unités par la valeur d'inventaire du fonds d'investissement. Cette dernière change selon la valeur des titres présents dans le fonds. Aucune obligation de résultat n'est requise.

Toute plus-value nette est entièrement versée au bénéfice du preneur. Soumis à une obligation de moyen, l'assureur en tant que gestionnaire de fonds, travaille à fournir les meilleurs résultats possibles.

La durée de souscription des assurances United Linked est généralement de 10 ans minimum. Néanmoins, aucune date n'est fixée dans le contrat (contrat « open-ended »). Le preneur d'assurance détermine lui-même le moment où il souhaite arrêter le fonds d'investissement. Il décide également de payer la somme qu'il veut à l'échéance de son choix et changer de fonds d'investissement.

La prime étant composée d'unités de fonds, c'est le rendement de ce dernier qui constitue la valeur du contrat. Aucun taux d'intérêt technique n'est appliqué et aucune participation bénéficiaire n'est ajoutée.

La valeur du contrat est versée au bénéficiaire en cas de décès de l'assuré. Un capital décès complémentaire peut être ajouté au contrat. La compagnie peut proposer à l'assuré une formule récupération. Ainsi en cas de décès, un minimum du montant des primes versées séparément du contrat revient au bénéficiaire. La prime est financée par la vente d'unités du fonds.

Le choix des assurances vie Universal Life

Si vous préférez la capitalisation des primes, l'assurance Universal Life est parfaitement adaptée. Dès la réception de la prime, cette dernière commence à être capitalisée. Comme pour une assurance vie traditionnelle, elle est souscrite sur le long terme (environ 60/65 ans) et le taux d'intérêt technique est déterminé par votre assureur. De ce fait, il est impossible de communiquer un capital à terme dans ce type de contrat.

A la différence des assurances vie traditionnelles, le taux d'intérêt des primes futures ne peut être garanti, seuls les versements effectués sont assurés. La prime est composée d'une prime épargne qui sert à établir le capital pension. Capitalisée individuellement, la table de mortalité n'est pas pris en compte dans les calculs et pas de différence entre hommes et femmes.

Si l'assuré vient à décéder avant le terme, les bénéficiaires récupèrent le montant épargné. L'assuré peut compléter son assurance Universal Life avec un capital décès. Il a également le choix entre le versement d'un capital fixé préalablement en cas de décès ou la réserve du contrat. La prime de la couverture décès complémentaire est financée par les versements effectués par le preneur d'assurance. Ce dernier est libre de payer son assurance au montant et aux échéances qu'il souhaite. Tous les ans, une participation bénéficiaire peut être ajoutée à l'épargne, qui est alors acquise définitivement.

Qu'est-ce qu'une assurance décès ?

L'assurance décès est un contrat qui vous protège ainsi que vos proches en cas de décès par le versement d'un capital. Il existe trois types d'assurance décès.

Les types d'assurance décès

  • le capital décès : il est versé à n'importe quel moment où survient le décès du preneur d'assurance. On le qualifie d'assurance « funérailles » car le capital est disponible dès la survenance du décès. Le capital décès permet également aux héritiers de financer les droits de succession lorsqu'ils y sont soumis.
  • l'assurance temporaire : elle permet le versement d'un capital décès mais seulement en cas de décès du preneur d'assurance avant le terme du contrat. Elle vise à protéger les proches de l'assuré afin qu'ils n'aient pas à subir des frais trop importants. Généralement, ce type de contrat a pour terme les 65 ans de l'assuré.
  • l'assurance solde restant dû : en cas de décès de l'assuré, le capital est calculé de manière à garantir le capital restant dû, notamment en cas de crédit hypothécaire. Le capital assuré diminue en conséquence via la baisse progressive de la dette financée par les remboursements.

Information de base au sujet des assurances vie

information produits assurances vie(particuliers)

Avec l'assurance vie, vous pouvez aussi épargner et faire des placements !

Informations produits en format pdf

Documents utiles et contractuels en matière d'assurances vie

Contact

Consultez également